Pourquoi se comparer peut être contre-productif ?

Tu veux être comme telle ou telle personne, tu les prends pour exemple, tu en fais des mentors, tu penses qu’ils ont de très bonnes valeurs : tu aimerais être à leur place, avoir leur vie. Tu te compares à eux ! Est-ce vraiment la solution ?

1 – Dois-tu vraiment te comparer ?

Tu as l’habitude de te comparer au monde extérieur, aux gens qui t’entourent.

Certaines fois tu te sens « au-dessus », « supérieur », tu te compares dans le but de voir où tu en es dans ta hiérarchie sociale, prendre confiance en toi et te sentir pousser des ailes.

Mais dans d’autres situations c’est l’inverse : tu as une sensation de frustration, de jalousie voire d’injustice.

Quand tu te compares à une personne, tu ne vois généralement que ce qui est mieux, qui te fait complexer : « elle a plus d’argent que moi », « elle a une voiture décapotable », « elle sait parler aux femmes/hommes », « elle a le temps de faire du sport cette personne », « elle ne travaille jamais, je la vois tout le temps en vacances » etc. Et du coup tu mets en valeur tes propres points négatifs, du moins ceux que tu considères comme tels.

Il n’y a pas deux personnes identiques, qui ont le même parcours, un vécu semblable, même deux vrais jumeaux ou jumelles ne le sont pas.

Tu te compares à quelqu’un alors que vous n’avez pas tout en commun : famille, travail, éducation, relationnel, temps libre, volonté…

Rien n’est complètement figé, tu peux modifier de nombreux paramètres : tu dois créer ta propre vie !

2 – Ne te compare pas, inspire-toi !

Tu te sens incroyablement nul à côté, tu te compares à eux ! Mais mets-tu toutes les chances de ton côté ? Es-tu réellement au meilleur de toi-même ?

Ne sois pas découragé par les résultats de ces personnes qui te frustrent, ou bien de ceux dont tu es envieux, mais cherche à comprendre ce qu’ils ont fait pour en arriver là.

Tu ne dois pas te comparer, uniquement t’inspirer !

Tu verras que leur parcours n’est pas des plus simples généralement. Quand tu vois des réussites, des résultats, tu ne sais pas tout ce qu’il y a eu derrière. La vie des gens sur les réseaux sociaux est un bel exemple ! Est-ce que tu débales tes problèmes, tes douleurs, des photos où tu es dans des situations désagréables ? Non. Tu mets des photos où tu te sens valorisé, dans des circonstances positives, de beaux paysages, tes vacances, les restaurants et autres expériences qui peuvent en faire rêver beaucoup.

Les entrepreneurs sont passés, avant de réussir, par un nombre d’étapes et de situations d’inconfort que tu n’imagines même pas. Ils ont su affronter les différents problèmes et n’ont jamais lâché.

Tu vois le résultat, non le chemin parcouru, les efforts et sacrifices qui ont été fait pour en arriver là. Le succès se bâti sur du long terme.

Ne compare pas tes résultats avec les autres, inspire toi de leur parcours, tu peux faire beaucoup mieux ! N’en doute pas ! Alors ne te décourage pas, ne pense pas être inférieur au reste du monde.

maison immobilier

3 – Sois la meilleure version de toi-même !

Je suis persuadé que tu peux monter d’un cran et même t’impressionner…

Tu as beaucoup à apporter, d’une manière ou d’une autre, sois fier de qui tu es et deviens une meilleure version de toi-même chaque jour.

Cela peut être de plusieurs manières, ta façon de parler, de t’exprimer en public, de te tenir, de ce que tu lis ou non, de ce que tu regardes ou non à la télé, de l’activité que tu pratiques, bref des choix que tu fais. Tu peux modifier et faire évoluer de nombreux paramètres.

Prends ton courage à deux mains, fais-en ton catalyseur. La seule chose qui peut t’arrêter : c’est Toi !

Challenge-toi et dépasse-toi tous les jours, tu as la garantie d’obtenir des résultats à court, moyen et long terme. Tu seras fier de toi.

Observe les résultats dans un an, tu auras énormément changé, et ta vie avec ! Tes petits sacrifices et changement mis à bout t’auront amené à un gros résultat : c’est l’effet cumulé tu te souviens ?

Ne te compare pas aux autres, compare-toi à qui tu étais hier.

« On surestime ce qu’on peut faire à court terme. Et on sous-estime ce qu’on peut accomplir à long terme » David Laroche.

Laisser un commentaire